Acceuil | Écozones | Cordillère montagnarde
Cadre écologic du Canada
Écorégions du Canada

PLATEAU THOMPSON-OKANAGAN

Cette écorégion est une des plus chaudes et sèches du Canada. Elle se caractérise par des plateaux vallonnés et par les grands réseaux de vallées de l'Okanagan, de la Thompson et de la Nicola. Dans ces vallées, la température annuelle moyenne est d'environ 6 °C; la moyenne estivale est de 15 °C, et la moyenne hivernale, de -3,5 °C. Kamloops, localité située sur la Thompson, a la température diurne estivale moyenne la plus élevée de toutes les villes canadiennes, soit 27,2 °C. Les précipitations annuelles moyennes vont de 250 à 300 mm dans les principales vallées et dépassent 1 000 mm dans les étages alpin et subalpin. Les régions de plateau en reçoivent 400 à 600 mm. Les précipitations présentent un fort gradient en fonction de l'altitude. La végétation comprend des communautés alpines, des forêts et des prairies. L'épinette d'Engelmann, le sapin subalpin et le pin tordu latifolié poussent dans l'étage subalpin. Dans les secteurs d'altitude moindre, on trouve une forêt de pin tordu latifolié avec une couverture basse calamagrostide rouge et des quantités secondaires de peuplier faux-tremble, d'épinette blanche et de douglas bleu. Au fond des vallées, on note une forêt claire de douglas bleu avec couverture basse de calamagrostide rouge, ou une forêt-parc de pin ponderosa avec composante prairiale d'agropyre à épi et d'armoise tridentée. Dans les secteurs les plus secs, au sud de Penticton et près de Kamloops, on rencontre des prairies d'agropyre à épi, de pâturins, de koelérie à crêtes, d'armoise tridentée, de bigelovie puante et de purshie tridentée. L'écorégion se situe dans le sud du plateau intérieur et repose sur des roches volcaniques et des sédiments tertiaires à strates horizontales. L'altitude se situe entre 1 220 et 1 525 m. La surface est légèrement vallonnée, recouverte de dépôts glaciaires où s'encaisse le plus souvent le lit des rivières. Ces dépôts comprennent des moraines bosselées, des drumlinoïdes bien développés, des terrasses fluvioglaciaires, des complexes d'eskers et des dépôts glacio-lacustres. Les sols dominants sont des podzols humo-ferriques et des brunisols dystriques aux grandes altitudes, des luvisols gris et des brunisols eutriques dans les dépôts calcaires morainiques et lacustres des altitudes moyennes et enfin des brunisols eutriques et des chernozems gris foncé dans les secteurs de faible altitude. Les sols caractéristiques du fond des vallées de l'Okanagan et de la Thompson sont habituellement des chernozems brun foncé ou bruns. La faune est également complexe et comprend notamment le mouflon de Californie, le cerf mulet, le cerf de Virginie, le wapiti, l'ours noir, le coyote, le lynx roux, le couguar, le tétras sombre, diverses espèces de sauvagine, le courlis à long bec, le crotale de l'Ouest et la perdrix choukar (introduite). Les activités humaines traduisent aussi la stratification écologique. L'élevage en pâturage, la production de fourrage, la pomiculture, les loisirs nautiques et le développement résidentiel sont communs à faible altitude, tout comme l'élevage en pâturage boisé et l'exploitation forestière aux altitudes moyennes ainsi que l'exploitation forestière, la chasse et les loisirs aux altitudes les plus grandes. L'écorégion comprend environ 10 % de terres agricoles, dont une bonne partie est irriguée et sert à l'horticulture ou aux cultures fourragères. Les agglomérations principales sont Penticton, Kelowna et Kamloops. La population est d'environ 344 500 personnes et s'accroît chaque année, car l'écorégion est aujourd'hui privilégiée par les retraités.