Acceuil | Écozones | Plaines boréales
Cadre écologic du Canada
Écorégions du Canada

HAUTES TERRES DES COLLINES CLEAR

Cette écorégion se situe de part et d'autre de la frontière entre la Colombie-Britannique et l'Alberta, au nord du district de la rivière de la Paix. Le climat se caractérise par des étés courts et frais et des hivers froids mais modérés par des chinooks fréquents. La température annuelle moyenne est d'environ -0,5 °C. La moyenne estivale est de 13 °C, et la moyenne hivernale, de -17,5 °C. Les précipitations annuelles moyennes sont de 400 à 600 mm. Le pergélisol se limite à des poches isolées, près de la limite nord de l'écorégion. La végétation forme une transition entre la forêt boréale et la végétation cordillérienne observée au bas des versants des Rocheuses et dans la bordure ouest de la plaine de l'Alberta. La forêt est variée : le pin tordu latifolié peut dominer les stations les plus élevées, l'épinette blanche et le sapin subalpin sont également communs dans les hautes terres, tandis que l'épinette noire peut dominer dans les vallées mal drainées. Le substratum se compose de strates de shales et de grès du Crétacé, qui sont un prolongement du plateau de l'Alberta prenant naissance au pied des Rocheuses. L'écorégion est formée de hautes terres découpées dont l'altitude varie de 550 à 1 050 m. Elle renferme certaines pentes abruptes, quelques lambeaux de plateaux onduleux ainsi que de larges vallées légèrement onduleuses. Un till à texture modérément fine recouvre la majorité du territoire, mais quelques dépôts lacustres argileux se rencontrent dans les vallées, dont la superficie peut être occupée à plus de 50 % par des sols organiques. Dans les couvertures de bog, on observe des fibrisols et des mésisols, tandis que des luvisols gris se rencontrent dans les dépôts morainiques loameux, onduleux, modérément ou fortement inclinés, qui dominent la région. La faune caractéristique comprend l'orignal, le cerf mulet, le wapiti, le caribou des bois, l'ours noir, le castor, le vison d'Amérique, le loup, la martre d'Amérique, le lièvre d'Amérique et le tétras du Canada. Les activités humaines sont l'exploitation forestière, la prospection pétrolière et gazière et la chasse. À l'extrémité sud de l'écozone, il se fait un peu d'agriculture, limitée à la production de fourrage et de céréales de courte saison. La population de l'écorégion est d'environ 5 100 personnes.